PREMIUM HEBDO

TOUTES LES INFOS DE LA SEMAINE

PH522 - 26/10/2020
×
Vins et Spiritueux : l’Asie devient une source d’inquiétude pour les prochains mois

Rémy Cointreau ne livrera pas d’objectifs annuels et de moyen terme alors que la dernière publication a fortement déçu les investisseurs. Si le secteur reste suffisamment innovant pour séduire de nouveaux consommateurs, l’année en cours s’annonce difficile.

Sévère déception pour les actionnaires de Rémy Cointreau (Rémy Martin, Mount Gay, Piper Heidsieck etc.) après la publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2019-2020. Le groupe de spiritueux français a dévissé, vendredi 24 janvier, de 11,65% à la Bourse de Paris. A 290,2 millions d’euros, le CA ressort en recul de 11,3% à périmètre constant, loin des attentes du consensus (les analystes attendaient 310,4 millions d’euros !). Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires affiche une baisse de 4,1%. Cette contre-performance s’explique en partie par des ventes décevantes du cognac Rémy Martin aux Etats-Unis et de la division Liqueurs & Spiritueux. Surtout, le groupe a décidé de suspendre ses objectifs annuels et de moyen terme (progression de la marge opérationnelle courante etc.).

Le contexte est difficile pour Eric Vallat, le nouveau directeur général qui a succédé le mois dernier à Valérie Chapoulaud-Floquet qui était à la tête du groupe depuis 2014. D’autant que le groupe de spiritueux premium réalise environ un quart de ses ventes en Chine. Or, la période du nouvel an chinois représente traditionnellement une période de forte consommation dans l’Empire du Milieu. Mais l’épidémie de coronavirus détectée à Wuhan change la donne cette année. La psychose s’est emparée du pays et les festivités ont été annulées à Pékin. Une mauvaise nouvelle supplémentaire pour Rémy Cointreau qui avait déjà été impacté par les troubles survenus à Hong Kong en 2019. L’Asie inquiète et ces évènements devraient peser négativement sur les ventes de tous les acteurs du secteur au cours des prochains mois.

En Bourse, la chute de vendredi a fait passer le cours de l’action Rémy Cointreau sous la barre des 100 euros. Le titre cède 2% sur un an mais gagne encore 18,5% sur trois ans. Il se négocie à 36 fois les bénéfices estimés pour 2020 alors que le PER 2020 de Pernod Ricard ne dépasse pas 25. L’action du numéro deux mondial des Vins & Spiritueux a perdu 1% le jour de l’annonce de la publication décevante de Rémy Cointreau. Elle gagne encore 15,5% sur un an et 50% sur trois ans.

Montée en puissance des spiritueux sans alcool

Pernod Ricard (Chivas, Jameson, Absolut, Perrier-Jouët, Martell etc.) avait publié au cœur de l’été derniers ses meilleurs résultats annuels (exercice 2018/2019) des sept dernières années. Un motif de satisfaction pour Alexandre Ricard qui dirige l’entreprise familiale depuis le décès de Patrick, son oncle, en août 2012. Le plus jeune PDG du Cac 40 (il a 47 ans) est pourtant sous pression depuis l’arrivée du fonds activiste Elliott, en décembre 2018, dans le capital de l’entreprise créée en 1932 par son grand-père Paul.

Si la montée en gamme (« premiumisation ») et la croissance de l’Asie ont incontestablement porté leurs fruits au cours des années précédentes, les acteurs du secteur doivent innover et inventer de nouveaux concepts, notamment pour séduire une clientèle plus jeune. Parti des Etats-Unis, la mode des spiritueux sans alcool se répand dans le monde. La consommation d’alcool décroît dans de nombreux pays (elle a diminué de 30% en vingt ans en France, à moins de 12 litres par an et par personne). Les leaders du secteur l’ont bien compris et rivalisent pour capter ce marché prometteur (et moins taxé) : gin sans alcool (Ceder’s) et whisky sans alcool (Celtic Soul) chez Pernod Ricard.

De son côté, le britannique Diageo (Smirnoff, Johnnie Walker, Guinness, J&B etc.) a fait l’acquisition en août 2019 de Seedlip, un spiritueux sans alcool inventé en 2015, le premier du genre. Le numéro un mondial du secteur met également l’accent sur les boissons faiblement alcoolisées pour séduire de nouveaux consommateurs. A Londres, l’action Diageo, dont le PER estimé pour 2020 ne dépasse pas 20, gagne 18,5% sur un an et près de 50% sur trois ans.

Source : Fargo, rédigé le 27/01/2020

 

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

CES PRODUITS S’ADRESSENT À DES INVESTISSEURS SPECIALISTES ET NE DEVRAIENT ETRE ACHETES QUE PAR DES INVESTISSEURS DISPOSANT DES CONNAISSANCES SPECIFIQUES.

Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. Le présent document est un document promotionnel.

L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Société Générale n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.
Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur les sites de l’émetteur (https://sgbourse.fr//) et de l’AMF (http://amf-france.org//).

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Le produit ne comporte pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits peuvent intégrer un effet de levier qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas, y compris sur de très courtes périodes d’investissement. L’investisseur est exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà).

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel. Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Le produit fait l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation le produit, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé du produit peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT A AUCUN MOMENT ETRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NEGOCIES OU LIVRES, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ETATS-UNIS NI A DES RESSORTISSANTS DES ETATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU A LEUR PROFIT, ET LA NEGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ETE APPROUVEE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale – Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris – La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris – 552 120 222 RCS de Paris – Numéro APE : 651C – Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l’ACPR

Publications

Guide des Warrants
2020

Guide des Turbos à maturités et Turbos Infinis
2020

Strike Magazine
Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l'ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation disponible sur www.sgbourse.fr