Le cours du baril de pétrole WTI américain rebondit ce lundi de 2,75% à 45,99 dollars après avoir chuté de plus de 16% la semaine dernière et atteint un plus bas depuis mi-2017. L’or noir est soutenu par des rachats à bon compte et un certains retour de l’appétit pour le risque. Par ailleurs, le pétrole pourrait bénéficier d’informations Reuters selon lesquelles l’Opep pourrait s’entendre cette semaine, avec ou sans le soutien de la Russie, sur une nouvelle réduction de la production de pétrole afin d’enrayer la baisse des cours provoquée par l’épidémie de coronavirus.

Source : AOF, rédigé le 03/03/2020

Le prix des futures sur le gaz naturel américain est tombé à son plus bas niveau depuis avril 2016. Les contrats pour livraison en avril s’échangeaient hier pour 1,76 dollar par mmBtu, alors que le cours était monté jusqu’à 4,61 dollars fin novembre, période à laquelle les stocks de gaz sont constitués en prévision de l’hiver. Or avec un hiver 2019-2020 particulièrement doux, les besoins en chauffage, et donc en gaz, ont diminué. Comme si cela n’était pas suffisant, l’épidémie de coronavirus et la baisse de l’activité économique mondiale ont encore réduit la consommation et les exportations.

Source : AOF, rédigé le 04/03/2020