PREMIUM HEBDO

TOUTES LES INFOS DE LA SEMAINE

PH522 - 26/10/2020
×
Les groupes de chimie poursuivent leur consolidation pour relancer leur croissance

Le secteur est pénalisé par les incertitudes de la conjoncture au niveau mondial et les difficultés du secteur automobile, client important des groupes de chimie de spécialité. Ces derniers accélèrent leur restructuration et la recomposition de leurs portefeuilles afin de réduire leurs foyers de perte et regagner la confiance des investisseurs.

C’est l’heure de la restructuration pour les acteurs cotés de la chimie. Fin décembre, BASF, le numéro un mondial du secteur, a annoncé la vente de ses activités chimiques dédiées à la construction (produits d’isolation pour le bâtiment) à une filiale d’un fonds d’investissement américain, Lone Star. Montant de l’opération : 3,17 milliards d’euros. Cette branche construction, qui employait 7.000 salariés, avait réalisé 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018 sur un total de près de 63 milliards pour l’ensemble du groupe allemand. En juin 2019, BASF avait annoncé la suppression de 6.000 emplois dans le monde. Les coupes prévues visent à réaliser 2 milliards d’euros d’économies annuelles.

Dans le même temps, BASF a poursuivi au cours des dernières années sa croissance externe pour se renforcer sur certaines activités de chimie de spécialité. Parmi les opérations à relever, l’acquisition en septembre 2017 de l’activité polyamide de Solvay ou celle des activités semences potagères auprès de son compatriote Bayer, à l’été 2018. Le géant allemand présent dans la santé et l’agrochimie devait alors se délester de certaines activités après avoir mis la main, en juin 2018, sur l’entreprise Monsanto. Une fusion historique de 63 milliards d’euros qui a tourné au cauchemar pour les dirigeants de Bayer, le risque juridique lié au désherbant Roundup ayant été largement sous-estimé.

Après plusieurs années de croissance, le secteur de la chimie est confronté, depuis deux ans, au ralentissement des prix et des volumes. D’une part, le contexte général lié aux tensions commerciales, notamment entre les Etats-Unis et la Chine, à la perspective du Brexit et à la volatilité des cours du pétrole a des répercussions négatives sur des acteurs largement internationalisés et qui accompagnent leurs clients industriels dans le monde entier. D’autre part, le ralentissement spécifique du secteur automobile pénalise les groupes de chimie qui commercialisent matériaux, peintures ou fluides aux constructeurs et équipementiers.

Arkema résiste grâce aux adhésifs

Les résultats 2019 du secteur seront donc largement scrutés par les analystes dans un contexte de faible visibilité alors que BASF avait annoncé en juillet s’attendre à une forte contraction de son bénéfice avant impôts (Ebit) attendu pour l’année. En Bourse, l’action BASF, dont le PER 2020 est estimé à 14,5, gagne 4% sur un an mais cède 25% sur trois ans. Bayer, qui se négocie à seulement 10 fois ses bénéfices estimés pour 2020, regagne 14% sur un an mais perd encore 24% sur trois ans.

Pour Solvay et Arkema, le contexte est également difficile mais les deux groupes n’ont pas révisé en baisse leurs perspectives de rentabilité pour l’année 2019 malgré un recul de l’activité au deuxième trimestre. Au troisième trimestre, Arkema a publié un chiffre d’affaires en progression de 2,3%, soutenu par des volumes en progression. Le groupe français, créé à l’issue d’un spin-off de Total en 2004, a identifié trois piliers de croissance à long terme : les adhésifs, les matériaux avancés et les résines de performance. Arkema peut notamment compter sur les bonnes performances de Bostik, la filiale adhésifs de l’entreprise et spécialiste des colles « intelligentes ». Propriété de Total, cette entreprise d’origine américaine avait été rachetée par Arkema en 2015. En revanche, Arkema est pénalisé par les résultats insuffisants enregistrés dans les gaz fluorés.

En Bourse, l’action Arkema gagne 10,5% sur un an mais fait du surplace (+1,3%) sur trois ans. Le titre se négocie avec un PER 2020 relativement faible (autour de 10,5). Enfin, l’action Solvay (PER 2020 de 12) progresse de 11% sur un an mais recule de 7% sur trois ans.

Source : Fargo, rédigé le 13/01/2020

 

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

CES PRODUITS S’ADRESSENT À DES INVESTISSEURS SPECIALISTES ET NE DEVRAIENT ETRE ACHETES QUE PAR DES INVESTISSEURS DISPOSANT DES CONNAISSANCES SPECIFIQUES.

Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. Le présent document est un document promotionnel.

L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Société Générale n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.
Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur les sites de l’émetteur (https://sgbourse.fr//) et de l’AMF (http://amf-france.org//).

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Le produit ne comporte pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits peuvent intégrer un effet de levier qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas, y compris sur de très courtes périodes d’investissement. L’investisseur est exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà).

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel. Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Le produit fait l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation le produit, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé du produit peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT A AUCUN MOMENT ETRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NEGOCIES OU LIVRES, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ETATS-UNIS NI A DES RESSORTISSANTS DES ETATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU A LEUR PROFIT, ET LA NEGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ETE APPROUVEE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale – Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris – La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris – 552 120 222 RCS de Paris – Numéro APE : 651C – Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l’ACPR

Publications

Guide des Warrants
2020

Guide des Turbos à maturités et Turbos Infinis
2020

Strike Magazine
Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l'ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation disponible sur www.sgbourse.fr