La semaine passée, marquée par un regain de tensions entre la Chine et les Etats-Unis, a également apporté la confirmation d’une prochaine action des banques centrales pour lutter contre le risque d’un ralentissement économique.

Les craintes d’une « fin de cycle » ont fait leur retour au cours de l’été, dans un contexte marqué par l’arrêt de la croissance allemande, la guerre commerciale sino-américaine et le retour des incertitudes liées à un éventuel « Brexit dur » mené par Boris Johnson.

Donnant raison à ces craintes, la Chine a répondu vendredi aux pressions commerciales américaines en annonçant à son tour l’entrée en vigueur de droits de douane de 5 à 10% sur environ 5.000 produits américains importés en Chine, représentant une valeur marchande d’environ 75 milliards de dollars par an. Ces taxes douanières entreront en vigueur dès le 1er septembre pour une partie d’entre elles, puis le 15 décembre. Donald Trump a répliqué quelques heures plus tard en incitant les entreprises américaines implantées en Chine à quitter le pays. Bien que cette consigne doive être considérée comme un simple saut d’humeur de la part du président américain, il ne fait aucun doute que ce nouvel épisode de tensions dans les relations sino-américaines est une mauvaise nouvelle aux implications encore difficiles à estimer.

Dans ce contexte toujours difficile, les investisseurs se sont de nouveau tournés vers les banques centrales qui ont su les rassurer. Jerome Powell, qui s’exprimait vendredi à Jackson Hole, a évoqué une actualité « chargée en événements » au mois d’août et s’est engagé à « agir de façon appropriée pour soutenir la croissance » en luttant contre les « risques significatifs » qui pourraient affecter l’économie américaine. Selon le baromètre CME Fedwatch, Les investisseurs sont désormais convaincus que la Fed abaissera de nouveau ses taux le 18 septembre prochain.

La BCE a pour sa part publié le compte-rendu des débats de sa réunion de politique monétaire du mois de juillet. Les membres du conseil des gouverneurs ont réfléchi à la mise en place d’un « paquet » de mesures accommodantes associant une baisse des taux et un nouveau plan de rachats d’actifs pour soutenir la conjoncture économique en zone euro. Ce plan serait accompagné de mesures permettant aux banques européennes de compenser le coût des taux de négatifs.

Dans ce contexte, le CAC 40 a réussi à rebondir de 0,49% sur la semaine à 5.326 points et l’Eurostoxx 50 s’est apprécié de 0,16% à 3.334 points. Aux Etats-Unis, le Dow Jones a quant à lui perdu 0,89% à 25.628 points.

Le projet de fusion Renault-Fiat Chrysler renaît de ses cendres

Renault (+4,41%) a été plébiscité par les investisseurs en terminant à la première place de l’indice parisien sur l’ensemble de la semaine. Le groupe aurait rouvert les discussions avec Nissan pour faire évoluer leurs liens capitalistiques respectifs et rendre ensuite possible une fusion de Renault avec Fiat Chrysler (FCA).

Les autres valeurs automobiles et les équipementiers ont en revanche connu une fin de semaine difficile à cause du nouveau bras de fer commercial engagé entre les Etats-Unis et la Chine. Sur l’ensemble de la semaine, Peugeot a perdu 0,58%, Michelin 1,21% et Valeo 3,94% (hors CAC 40).

Les mêmes causes ont produit les mêmes effets sur le secteur technologique avec un repli de STMicroelectronics (-1,33%) en France et de Google (-2,17%), Apple (-1,87%), Facebook (-3,24%) et Amazon (-2,40%) aux Etats-Unis.

Plusieurs valeurs cycliques ont toutefois réussi à conserver une bonne dynamique sur l’ensemble de la semaine grâce à un rebond enregistré en début de semaine. ArcelorMittal (+3,65%) a ainsi réalisé la seconde meilleure performance hebdomadaire du CAC 40 malgré un repli de plus de 2% vendredi. À l’inverse, certaines valeurs défensives sont restées délaissées à l’instar de Veolia (-1,69%), Danone (-1,55%) ou Air Liquide (-0,77%).

Source : Fargo le 26/08/2019

 

Turbos Infinis Best sur Actions :

Sous-jacentTypeBarrière DésactivanteÉchéanceCours*LevierMnémoIsin
AIRBUSCall116.56 €Ouverte2.86 €x9.05E736SLU2013188235
AIRBUSPut142.50 €Ouverte2.70 €x9.56D279SLU2013106526
ORANGECall11.69 €Ouverte0.92 €x7.30P098SLU1946163174
ORANGEPut15.24 €Ouverte1.00 €x6.60Z496SLU1946108666
RENAULTCall30.08 €Ouverte0.42 €x84601SLU2052611253
RENAULTPut39.86 €Ouverte0.64 €x5.254602SLU2052611501
Source: Société Générale

Cliquez ici pour retrouver notre gamme de Turbos Infinis Best