PREMIUM HEBDO

TOUTES LES INFOS DE LA SEMAINE

PH504 - 25/05/2020
×
Le secteur des cosmétiques redoute les conséquences de l’épidémie de coronavirus

Les investisseurs ont salué les très bons résultats 2019 de L’Oréal. Leader de l’industrie des cosmétiques, le groupe français a continué de profiter du dynamisme de la zone asiatique. Mais l’épidémie partie de Chine aura un impact économique en 2020 sur les ventes du secteur.

Jean-Paul Agon est un patron heureux. En 2019, L’Oréal a réalisé « son meilleur exercice depuis 2007 » annonce-t-il dans Les Echos, vendredi 7 février. Le numéro un mondial de l’industrie des cosmétiques a frôlé les 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de 8% à données comparables alors que le résultat d’exploitation est ressorti en hausse de 12,7% à 5,54 milliards d’euros. Une année marquée notamment par l’essor spectaculaire des ventes en ligne : +52,4%. Toutes les divisions du groupe français sont en croissance. L’Oréal Luxe a dépassé les 11 milliards d’euros de CA (Lancôme, Saint Laurent, Giorgio Armani, Kiehl’s etc.) alors que la branche Cosmétique Active (La Roche-Posay) a dépassé le milliard d’euros de CA. Au niveau géographique en revanche, l’activité en Amérique du Nord a stagné alors que l’Asie est restée dynamique, devenant la première zone du groupe.

En 2020, l’épidémie du coronavirus aura un impact sur les ventes en Asie au T1. « Ce virus va avoir des conséquences sur la consommation, mais l’ampleur dépendra de sa durée » admet Jean-Paul Agon. Il est clair qu’une aggravation de l’épidémie aurait des effets délétères sur l’ensemble de l’industrie du luxe et des cosmétiques mais le PDG de L’Oréal préfère rappeler les exemples du SRAS en 2003 et du MERS en 2015 où une brève période de baisse des ventes avait été suivie d’une relance de la consommation. En outre, l’explosion des ventes en ligne, notamment en Chine où elles représentent 50% de l’activité, amortit les conséquences de la chute de la fréquentation des magasins et des aéroports. Quoi qu’il en soit, il y aura un effet coronavirus pour l’ensemble de l’industrie du luxe et des cosmétiques. Ainsi, un analyste de Jefferies prévoit une chute de 35% des dépenses chinoises dans le luxe au cours du premier trimestre 2020.

En Bourse, l’action L’Oréal affiche un parcours boursier enviable : la valeur, en hausse de 7,5% sur la semaine écoulée, gagne 25% sur un an et 58% sur trois ans. Certes, elle se négocie avec un PER élevé, à près de 30 fois les bénéfices estimés pour 2020 mais L’Oréal dispose de marques fortes disposant d’une vraie capacité à résister aux soubresauts de la conjoncture.

« Optimisme prudent » pour 2020

De son côté, le groupe allemand Beiersdorf affiche un PER estimé pour 2020 à 28. Le propriétaire de la marque Nivéa a vu sa croissance organique atteindre 4,1% l’an dernier à 7,65 milliards d’euros et aborde 2020 avec un « optimisme prudent ». L’action du groupe basé à Hambourg cède 2% depuis le début de l’année, gagne 17% sur un an et 25% sur trois ans. Quant à Estée Lauder (PER 2020 de 32), il vient de publier des résultats du deuxième trimestre supérieurs aux attentes (hausse de 15% du CA à 4,62 milliards de dollars contre un consensus de 4,35 milliards). L’action du groupe américain de cosmétiques est stable depuis le début de l’année mais s’envole de 36% sur un an et de 148% sur trois ans !

Très dépendant de la consommation chinoise, le groupe japonais Shiseido paie les craintes actuelles des investisseurs. L’action chute de près de 7% depuis le début de l’année mais s’envole de 132% sur trois ans. Créée en 1872, Shiseido est la plus ancienne entreprise de cosmétique au monde. Coty figure également au rang des acteurs de premier plan de cette industrie. Le groupe américain d’origine française (créé par François Coty en 1904) a repris en 2015 les produits de beauté de Procter & Gamble (parfums et soins), soit 43 marques pour 12,5 milliards de dollars. Il vient de publier des résultats supérieurs aux attentes malgré une perte nette de 21 millions de dollars au deuxième trimestre de son exercice (960 millions de perte, un an plus tôt). A Wall Street, l’action Coty (PER estimé de 15 pour 2020) gagne 5% depuis le début de l’année, s’envole de 67% sur un an mais cède 39% sur trois ans.

Source : Fargo, rédigé le 10/02/2020

 

Warrants sur actions :

Sous-jacentTypePrix d'exerciceEchéanceCours*ParitéDeltaMnémoIsin
PEUGEOTCall18 €19/06/2020
0.44 €4/162.00 %4346SLU2052740144
PEUGEOTPut19 €
19/06/2020
0.38 €4/1-50.00 %
R594SLU2052648842
RENAULTCall35 €19/06/2020
0.42 €5/146.00 %9981SLU2037134363
RENAULTPut36 €19/06/2020
0.84 €5/1-60.00 %U894SLU2052884900
TESLACall800 $
19/06/2020
6.02€20/158.00 %Q161SLU2052641326
TESLAPut800 $
19/06/2020
5.98 €20/1-42.00 %E526SLU2052729410

Cliquez ici pour retrouver notre gamme de Warrants

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

CES PRODUITS S’ADRESSENT À DES INVESTISSEURS SPECIALISTES ET NE DEVRAIENT ETRE ACHETES QUE PAR DES INVESTISSEURS DISPOSANT DES CONNAISSANCES SPECIFIQUES.

Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. Le présent document est un document promotionnel.

L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Société Générale n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.
Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur les sites de l’émetteur (https://sgbourse.fr//) et de l’AMF (http://amf-france.org//).

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Le produit ne comporte pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits peuvent intégrer un effet de levier qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas, y compris sur de très courtes périodes d’investissement. L’investisseur est exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà).

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel. Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Le produit fait l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation le produit, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé du produit peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT A AUCUN MOMENT ETRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NEGOCIES OU LIVRES, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ETATS-UNIS NI A DES RESSORTISSANTS DES ETATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU A LEUR PROFIT, ET LA NEGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ETE APPROUVEE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale – Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris – La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris – 552 120 222 RCS de Paris – Numéro APE : 651C – Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l’ACPR

Publications

Guide Warrants
2020

Guide Stability
2020

Performances Magazine n° 48
Octobre 2019 - N°48
Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l'ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation disponible sur www.sgbourse.fr
FOLLOW US