PREMIUM HEBDO

TOUTES LES INFOS DE LA SEMAINE

PH510 - 06/07/2020
×
Les groupes de chimie résistent tant bien que mal à la crise

La baisse des commandes dans l’industrie pénalise fortement le secteur. En l’absence de visibilité, le recentrage sur la chimie de spécialité (ou chimie fine), activité moins cyclique, devrait permettre aux groupes les mieux diversifiés comme Arkema de tirer leur épingle du jeu.

La crise du Covid-19 a porté un rude coup à l’industrie de la chimie qui évoluait déjà dans un contexte difficile. A cet égard, le bilan boursier du premier semestre est relativement encourageant pour certains d’entre eux. Alors que le Cac 40 recule de 16% depuis le début de l’année (cours arrêtés au 3 juillet), le titre Arkema limite sa baisse à 9,5% sur la même période et rebondit de 30% sur les trois derniers mois. Idem pour l’agrochimiste Bayer (présent aussi dans la santé) qui cède 8,7% depuis début janvier et regagne 26% sur le dernier trimestre. Si le leader mondial BASF décroche de 35% depuis le début de l’année, le titre du géant allemand se reprend de 24% au cours des trois derniers mois. Quant à Solvay, l’action abandonne 31% depuis le début de l’année et ne regagne que 8,7% au cours des trois derniers mois.

Confronté au ralentissement des prix et des volumes, le secteur n’est pas épargné par la l’effondrement de la croissance dans les pays de l’OCDE. La chute des commandes dans l’industrie automobile pénalise tout particulièrement les groupes de chimie qui fournissent les constructeurs et les équipementiers en matériaux, peintures ou fluides. C’est le cas de Solvay qui a publié un chiffre d’affaires en recul de 3,8% au premier trimestre mais a suspendu, dès le 9 avril, ses objectifs 2020 en raison de l’incertitude liée au Covid-19. Surtout, le groupe de chimie belge, qui vient de passer dans ses comptes une dépréciation d’actifs de 1,5 milliard d’euros, a vu son chiffre d’affaires cumulé en avril et mai chuter de 20% par rapport à la même période de l’an passé.

Bayer : règlement à l’amiable pour mettre fin aux plaintes sur le Roundup de Monsanto

De son côté, Arkema affiche un profil plus résilient. Issu d’un spin-off de Total et introduit en Bourse en 2006, le groupe dirigé par Thierry Le Hénaff s’est beaucoup transformé au cours des dernières années. L’entreprise a récemment mis en vente son activité plexiglas dont elle espère en tirer environ un milliard d’euros. Si le chiffre d’affaires du premier trimestre a reculé de 5,7% à 2,1 milliards d’euros, le recentrage autour des matériaux de spécialités permet d’atténuer la baisse des volumes des commandes dans l’industrie. Actuellement, la chimie de spécialité représente 80% des ventes du groupe contre 40% à la création d’Arkema en 2004. L’objectif est de parvenir à 100% en 2024.

Pour Bayer, dont une partie importante de l’activité est dédiée à l’agrochimie, l’actualité a été surtout dominée, fin juin, par le règlement à l’amiable de 10 milliards de dollars mettant fin aux poursuites concernant l’herbicide Roundup aux Etats-Unis. Rappelons que le Roundup est commercialisé par Monsanto, racheté par Bayer pour 63 milliards de dollars en juin 2018. Cette fusion géante s’est révélé au final un véritable casse-tête pour le géant allemand qui avait largement sous-estimé le risque juridique lié à l’acquisition de la firme américaine Monsanto.

De son côté, BASF, le numéro un mondial de la chimie, qui avait racheté à Bayer son activité de semences potagères en 2018, a retiré ses objectifs 2020, frappé par la faiblesse de la demande mondiale, notamment dans le secteur automobile. Mais le groupe allemand, dont le résultat opérationnel a reculé de 6% malgré des ventes en hausse de 7% au premier trimestre à 16,8 milliards d’euros, estime avoir fait preuve de résilience grâce à un portefeuille d’activités largement diversifié.

Source : Fargo, rédigé le 06/07/2020

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

CES PRODUITS S’ADRESSENT À DES INVESTISSEURS SPECIALISTES ET NE DEVRAIENT ETRE ACHETES QUE PAR DES INVESTISSEURS DISPOSANT DES CONNAISSANCES SPECIFIQUES.

Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. Le présent document est un document promotionnel.

L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Société Générale n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.
Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur les sites de l’émetteur (https://sgbourse.fr//) et de l’AMF (http://amf-france.org//).

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Le produit ne comporte pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits peuvent intégrer un effet de levier qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas, y compris sur de très courtes périodes d’investissement. L’investisseur est exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà).

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel. Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Le produit fait l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation le produit, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé du produit peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT A AUCUN MOMENT ETRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NEGOCIES OU LIVRES, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ETATS-UNIS NI A DES RESSORTISSANTS DES ETATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU A LEUR PROFIT, ET LA NEGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ETE APPROUVEE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale – Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris – La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris – 552 120 222 RCS de Paris – Numéro APE : 651C – Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l’ACPR

Publications

Guide des Warrants
2020

Guide des Turbos à maturités et Turbos Infinis
2020

Strike Magazine
Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l'ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation disponible sur www.sgbourse.fr