N°426
SG Logo 09/07/2018
 
premium hebdo
 
homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage
 
POINT SECTEUR
 
 

Luxe : l’appétit insatiable des investisseurs pour LVMH et Kering ne se dément pas

LVMH et Kering continuent de dominer le secteur du luxe. En Bourse, les deux valeurs connues pour l’attractivité de leurs marques restent très recherchées. Leurs valorisations élevées n’y changent rien.

Si un secteur raconte mieux que d’autres l’excellence française, c’est bien celui du luxe. Ce constat se vérifie d’ailleurs comme jamais depuis le début de l’année. Dans une économie mondiale marquée par l’émergence d’une nouvelle classe de consommateurs dans les pays émergents, en particulier en Chine, les valeurs du luxe restent extrêmement prisées. A ce titre, le réservoir de croissance des grandes marques les plus en vue est loin d’être tari.

Cette industrie du rêve continue d’offrir aux investisseurs des marges très confortables. Qu’importe leurs ratios élevés de valorisation, proches de 30 fois les bénéfices estimés pour 2018, les marchés en redemandent encore ! Ainsi, les quatre valeurs  françaises du secteur (LVMHG, Kering, L’Oréal et Hermès) pèseraient ensemble environ 390 milliards d’euros de capitalisation boursière, soit plus de 20% de l’indice Cac 40, dont près de la moitié pour LVMH, le leader mondial du secteur. Les Américains ont les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), les Français ont leurs KHOL (Kering, Hermès, L’Oréal, LVMH).

Arnault vs. Pinault : une rivalité féconde

Concentrons-nous plus particulièrement sur les deux valeurs les plus emblématiques du secteur : LVMH et Kering. Créé en 1987 lors du rapprochement habilement orchestré par Bernard Arnault des spiritueux Moët Hennessy et de la marque Louis Vuitton, le groupe LVMH est aujourd’hui le leader mondial incontesté du secteur avec un portefeuille de plus de 70 marques : Christian Dior, Céline, Fendi, Kenzo, Guerlain, Givenchy, Château Yquem etc. Le portefeuille des marques du groupe est trop longue à énumérer mais éclaire la puissance du luxe à la française et de son patron Bernard Arnault, toujours à la tête du groupe en 2018. En attendant que l’un de ses enfants (Antoine, Delphine ?) prenne la succession de l’empire LVMH le jour venu.

Vins et spiritueux, mode et maroquinerie, parfums et cosmétiques, distribution sélective etc., le groupe LVMH a réalisé, l’an dernier, 42,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 13%. Tous les pôles affichent des progressions de ventes à deux chiffres, sauf celui des vins et spiritueux. La marge opérationnelle courante a atteint 19,5% et le résultat net 5,13 milliards d’euros (+29%). En Bourse, l’action LVMH gagne 18% depuis le début de l’année et 96% sur trois ans.

Son grand rival Kering est également à la fête. Les analystes ne tarissent pas d’éloges sur le groupe dirigé par François-Henri Pinault. L’action Kering s’envole de 35% depuis début janvier et de 135% sur trois ans. Une marque résume le succès de l’entreprise PPR, renommée Kering en 2013 : Gucci. A l’origine, le groupe fondé par François Pinault, le père de François-Henri, était un acteur majeur de la grande distribution (Conforama, Printemps, La Redoute, Redcats etc.). Le tournant vers l’industrie du luxe fut pris quand François Pinault décida en 1999 de racheter à Sanofi la marque Yves Saint Laurent et 40% de Gucci. S’ensuivit de 1999 à 2001 une bataille homérique entre LVMH (qui possédait 25% de Gucci) et PPR pour prendre le contrôle total du maroquinier italien Gucci. C’est finalement François Pinault qui l’emporta.

Kering se hisse aujourd’hui à la deuxième place du secteur du luxe avec des marques emblématiques (Yves Saint Laurent, Boucheron, Balenciaga, Alexander McQueen, Puma) et une machine à cash : Gucci. En 2017, le groupe a réalisé des résultats record : un chiffre d’affaires de 15,48 milliards d’euros (+25%), une marge opérationnelle à 19% et un résultat net à 1,79 milliard d’euros, en hausse de 119,5%. Pour autant, les risques d’une guerre commerciale à l’échelle planétaire et un tassement de la conjoncture globale restent un risque sérieux, susceptibles de tempérer l’enthousiasme des investisseurs. Même si LVMH et Kering disposent de marques suffisamment fortes pour continuer à tirer leur épingle du jeu.

Source : Fargo, le 09/07/2018

Turbos Infinis Best  sur actions    :

Sous-jacent Type    Barrière désactivante     Echéance Cours* Levier Mnémo Isin
LVMH Call 230.26 € Ouverte 3.09 € x4.66 S253S
LU1696523767
LVMH Put 326.98 € Ouverte 2.18 € x6.63 Q655S
LU1756871221
KERING Call 400.84 € Ouverte 4.41 € x5.47 H926S
LU1789918171
KERING Put 598.46 € Ouverte 6.23 € x3.9 H929S
LU1789919658
Source: Société Générale, le 09 juillet 2018

LES TURBOS INFINI BEST SONT DES PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

Ces produits sont émis par SOCIETE GENERALE ou SG ISSUER, véhicule d’émission dédié de droit luxembourgeois offrant une garantie de formule donnée par Société Générale et soumis au risque de défaut de l’émetteur et du garant. Ils s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils.

 Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits.

Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur le site www.sgbourse.fr sur chaque page produit. Le prospectus concernant les bons d’option et bons d’options turbos est également disponible sur le site de l’AMF (www.amf-france.org) ou de la CSSF (www.cssf.lu) en fonction des produits concernés. Pour plus de précisions, se référer à la page produit sur le sitewww.sgbourse.fr.

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportent pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits intègrent un effet de levier ou portent sur un indice de stratégie à effet, qui amplifient les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas.

Risque de désactivation : Si le cours du sous-jacent atteint ou franchit la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit concerné de la gamme TURBOS INFINIS BEST sera automatiquement

désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo Infinis Best dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier

important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement.

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Les produits font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Evénements exceptionnels affectant les sous-jacents : Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation les produits, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé des produits peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT À AUCUN MOMENT ÊTRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NÉGOCIÉS, NANTIS, EXERCÉS, REMBOURSÉS, TRANSFÉRÉS OU LIVRÉS, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS NI À DES RESSORTISSANTS DES ÉTATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU À LEUR PROFIT, ET LA NÉGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

 


Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR

 

 
 
 
 
 
 
www.sgbourse.fr
0800 40 30 30
Nous écrire : info@sgbourse.fr
GROUPE SOCIETE GENERALE Editions Investisseurs Particuliers I Contact I Avertissement I © Société Générale 2018