N°422
SG Logo 11/06/2018
 
premium hebdo
 
homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage
 
MARCHÉS
 
 

Bilan hebdomadaire : les marchés se cherchent une direction à suivre

Les marchés européens sont restés indécis la semaine dernière, les investisseurs ayant préféré rester prudents avant les conclusions du sommet du G7. De nouvelles tensions sont apparues sur les marchés italiens en fin de semaine, mais ne se sont pas transmises ailleurs en Europe.

L’attentisme a brièvement fait son retour sur les marchés au cours de la semaine passée. La tenue du sommet du G7 en fin de semaine (8-9 juin) a tenu en haleine les investisseurs malgré le peu d’espoirs qu’un accord international soit trouvé pour limiter le retour du protectionnisme commercial. Le retrait de la signature américaine, dimanche 10 juin, a d’ailleurs confirmé l’absence d’évolutions positives sur ce sujet. Les investisseurs sont également restés attentifs avant les prochaines réunions de politique monétaire de la Fed et de la BCE, mercredi 13 juin et jeudi 14 juin.

En amont du Conseil des Gouverneurs de la BCE, Peter Praet (chef économiste de la BCE) et Jens Weidmann (président de la Bundesbank) ont déclaré publiquement qu’ils s’affichaient confiants vis-à-vis d’un arrêt du plan de « quantitative easing » dès la fin d’année. Cette déclaration a suffi à faire remonter l’euro face au dollar après deux semaines de repli. La monnaie unique est ainsi repassée au-dessus d'une parité de 1,18 face au dollar.

La confirmation d'un prochain arrêt du « QE » européen s'est également traduite par une tension sur les marchés de taux. Le Bund allemand à 10 ans (0,44% vendredi) a repris jusqu'à 10 points de base au cours de la semaine, tout comme l'OAT française de même échéance (0,81%). Surtout, les taux italiens ont connu une nette remontée après l’accalmie de la semaine précédente. Le taux à 10 ans a repris 46 points de base, terminant la semaine à 3,13% en se rapprochant du pic du 29 mai à 3,23%. Le taux à 2 ans a pour sa part grimpé de 67 points de base, revenant à 1,65% en fin de semaine. Les investisseurs restent très attentifs aux déclarations du nouveau gouvernement italien, même si le risque d'une sortie de la zone euro semble en grande partie écarté.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a perdu 0,28% à 5.450 points et l'Eurostoxx 50 s'est contracté de 0,18% à 3.447 points. Le FTSE MIB italien a poursuivi sa nette sous-performance avec une chute de 3,41% sur la semaine. Outre-Atlantique, le Dow Jones a quant à lui enregistré une nette progression de 2,77% à 25.316 points.

Valeurs : Hermès prépare son entrée au sein du CAC 40

En France, la semaine a été marquée par l'annonce d'une nouvelle arrivée au sein du CAC 40, Hermès remplaçant le groupe de BTP franco-suisse Lafarge-Holcim à partir du 18 juin prochain. Ce changement constitue une consécration boursière pour le secteur du luxe français, qui sera désormais représenté par quatre valeurs au sein de l'indice parisien : LVMH, Kering, Hermès et L'Oréal. Malgré cette annonce, Hermès a perdu 7,31% sur l'ensemble de la semaine à cause d'une dégradation de la part de deux brokers.

Aux États-Unis, les nouveaux records du Nasdaq (7.645 points, +1,21% sur la semaine) ont permis d'entraîner à la hausse l'ensemble des valeurs technologiques sur les marchés européens. STMicroelectronics (+3,34%), fournisseur d'Apple, a ainsi terminé parmi les plus fortes hausses du CAC 40. La première place de l'indice parisien est toutefois revenue à Michelin (+3,93%), qui a profité du rebond du secteur automobile après deux semaines sous pression.

À l'inverse, Accor (-8,82%) a terminé à la dernière place du CAC 40. Le groupe hôtelier a confirmé lundi qu'il envisageait de reprendre la participation de l’État français (15%) au sein du capital d'Air France-KLM. L'aviateur français reste dans une situation délicate, l'intersyndicale poursuivant son mouvement de grève dans le cadre de revendications salariales alors que les finances du groupe sont fragilisées par la remontée des prix du pétrole. Malgré cette annonce qui a fait bondir son cours de 6% lundi, Air France-KLM a perdu 2,32% sur l'ensemble de la semaine.

 

Source : Fargo le 11/06/2018

Turbos Infinis Best sur Actions :

Sous-jacent Type Barrière Désactivante
Echéance Cours* Levier Mnémo Isin
ACCOR
Call 33.87 €
Ouverte  1.02 € x4.3 I453SS
LU1477404419
ACCOR
Put 50.21 €
Ouverte 1.52 € x5.78 H308S
LU1573764971
STMICROELECTRONICS Call 16.32 € Ouverte 0.52 € x4.13 8982S LU1612248986
STMICROELECTRONICS
Put 23.77 € Ouverte 0.59 € x7.2 O993S LU1719597996
Source: Société Générale, le 11 juin 2018



LES TURBOS INFINI BEST SONT DES PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

Ces produits sont émis par SOCIETE GENERALE ou SG ISSUER, véhicule d’émission dédié de droit luxembourgeois offrant une garantie de formule donnée par Société Générale et soumis au risque de défaut de l’émetteur et du garant. Ils s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils.

 Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits.

Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur le site www.sgbourse.fr sur chaque page produit. Le prospectus concernant les bons d’option et bons d’options turbos est également disponible sur le site de l’AMF (www.amf-france.org) ou de la CSSF (www.cssf.lu) en fonction des produits concernés. Pour plus de précisions, se référer à la page produit sur le sitewww.sgbourse.fr.

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportent pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits intègrent un effet de levier ou portent sur un indice de stratégie à effet, qui amplifient les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas.

Risque de désactivation : Si le cours du sous-jacent atteint ou franchit la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit concerné de la gamme TURBOS INFINIS BEST sera automatiquement

désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo Infinis Best dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier

important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement.

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Les produits font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Evénements exceptionnels affectant les sous-jacents : Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation les produits, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé des produits peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT À AUCUN MOMENT ÊTRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NÉGOCIÉS, NANTIS, EXERCÉS, REMBOURSÉS, TRANSFÉRÉS OU LIVRÉS, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS NI À DES RESSORTISSANTS DES ÉTATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU À LEUR PROFIT, ET LA NÉGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

 


Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR

 

 

 
 
 
 
www.sgbourse.fr
0800 40 30 30
Nous écrire : info@sgbourse.fr
GROUPE SOCIETE GENERALE Editions Investisseurs Particuliers I Contact I Avertissement I © Société Générale 2018